Skip to content

Blogs de Développeurs: Aggrégateur de Blogs d'Informatique sur .NET, Java, PHP, Ruby, Agile, Gestion de Projet

Forum Logiciel

Forum Logiciel : diffusion de connaissance et d’informations sur toutes les activitĂ©s liĂ©es au dĂ©veloppement d’applications informatiques en entreprise.

ekito people
Syndiquer le contenu
We Share what I Like
Mis à jour : il y a 6 heures 35 min

Pour une vague d’adrĂ©naline

mar, 09/19/2017 - 11:03

Le secret ? Tout ce qu’il y a autour.

Si tu commences l’aventure sans apprĂ©cier souffrir, ramer, attendre, avoir froid, douter, cela va ĂȘtre laborieux.

Parce que dans ce domaine le ratio rĂ©sultat sur effort n’est pas bon. Bien pire qu’ailleurs.

 

Photo by Roger Mosley.

Beaucoup de travail.

Des journĂ©es Ă  avoir l’impression que rien ne fonctionne. Que malgrĂ© tous tes efforts, tu n’es jamais au bon endroit au bon moment. Pour un dĂ©tail mal ajustĂ©, tu rĂ©apprends l’humilitĂ©. Violemment. L’impression de manquer d’air.

Le contrĂŽle.

Et sa possibilitĂ© de le perdre. Ce rappel permanent que face aux Ă©lĂ©ments tu es vulnĂ©rable. Cette absence de certitude qui fait que chaque vague est magique. Ce moment oĂč le temps s’arrĂȘte et se compresse. Cette descente infinie, ce sentiment de puissance gravĂ© Ă  jamais dans ton esprit par la vitesse. Cette Ă©phĂ©mĂšre omnipotence.

C’est pour tout ça que tu y retournes malgrĂ© tout. Pour cette adrĂ©naline.

Pour ces 5 secondes d’éternitĂ©.

The post Pour une vague d’adrĂ©naline appeared first on ekito people.

Catégories: Blog Société

La loi de Bigstein ou quand Pirate rencontre Roi

lun, 08/07/2017 - 10:15

Vous connaissez ekito, nous accompagnons les Rois et les Pirates.

Lorsqu’il s’agit de les faire se rencontrer, nous sommes souvent confrontĂ©s Ă  trois problĂšmes principaux :

Le temps, les gens, l’image.

 

Le temps : La loi de Bigstein

Ne cherchez pas sur le net, c’est nouveau et lamentablement inspirĂ© d’Einstein. Pourquoi ?

Je cherchais une raison physique, universelle pour comprendre le gouffre qui existe entre ces deux types d’entreprises : les grands groupes et les startups. Puis je me suis souvenu de mes cours de cinĂ©tique.

La formule de l’Ă©nergie donnait : E = 1/2 MVÂČ (ThĂ©orĂšme de König)

Si l’on cherche Ă  comprendre le lien entre la masse et la vitesse, la formule devient :

 

V =  √(2E/M)

 

La vitesse est donc bien proportionnelle Ă  (la racine carrĂ©e de) l’inverse de la masse. CQFD, c’est une loi de la nature. Et encore je pense que la racine carrĂ©e sous-estime largement cette inversion de proportionnalitĂ©.

Les startups et les grands groupes sont dans deux Ă©chelles de temps en complĂšte opposition.

La startup est dans l’action, il faut agir rapidement, donc dĂ©cider rapidement. Rien ne l’empĂȘche, pas de risque, c’est un acte entrepreneurial par Ă©vidence, de l’expĂ©rimentation en continu.

Les grands groupes sont pilotés par la gestion du risque, il leur faut du temps pour décider aprÚs de multiples évaluations.

C’est un fait que les deux bords doivent comprendre pour travailler ensemble.

 

Les gens : 3 mois++

Une startup, c’est un, deux, allez… trois fondateurs Ă  la tĂȘte.

Un grand groupe, c’est des chefs, des chefs et des chefs, y a mĂȘme des chefs de chef des fois, mais jamais celui qui va bien.

Il faut au moins 3 mois pour trouver la bonne personne. Celle qui va comprendre l’intĂ©rĂȘt de votre solution. Puis, il y a le “Ah, c’est pas moi qui dĂ©cide”, et lĂ  c’est 3 mois de plus. Ensuite il vous faudra trouver celui qui a le chĂ©quier, qui saura prendre une initiative sans prendre de risques.

 

L’image : Le miroir Ă  deux tĂȘtes

L’image qu’ont les employĂ©s des grands groupes sur ce qu’est une startup : Non, une startup, c’est pas “ping pong et garage”. “ils ne font que s’amuser”, voilĂ  ce que j’ai pu entendre. Cette image vĂ©hiculĂ©e un temps par les mĂ©dias est fort heureusement en train de changer.

Et Ă  contrario, les startups voient les grands groupes comme des grosses machines. Ce qui en un sens est vrai. Mais il y a aussi des grandes entreprises qui innovent encore, qui se mettent de plus en plus en mode “garage” aussi.

Il y a lĂ  un lieu de rencontre possible entre ces deux mondes

Attention toutefois, au startup-washing. Certaines entreprises n’arrivant plus Ă  innover en interne, s’achĂštent des startups, crĂ©ent des incubateurs et au final phagocytent ces jeunes pousses, les freinent dans leur innovation, dans leur approche du marchĂ©. Attention donc aux fausses promesses, aux faux partenariats. Cela peut vous entraĂźner dans un schĂ©ma client / fournisseur qui empĂȘchera toute scalabilitĂ© possible.
Dans ce cas, la startup doit chercher plutĂŽt une Ă©galitĂ© d’intĂ©rĂȘt. Adopter la bonne posture, ne pas se sous-estimer. Si le produit/service suscite l’intĂ©rĂȘt, la startup ne doit pas avoir honte d’ĂȘtre une startup, ne doit pas avoir peur de vendre au bon prix. Il faut faire en sorte que la relation soit profitable dans les deux sens, valoriser les partenariats oĂč le client devient investisseur (Patchwork fou en effectuation).

 

Bonnes vacances

The post La loi de Bigstein ou quand Pirate rencontre Roi appeared first on ekito people.

Catégories: Blog Société

Your next app will be an assistant

lun, 07/31/2017 - 08:00

For some years now, embedded technologies have been easily affordable (both in price and simplicity of control). You can look at any book store and find every month a magazine with fun stuff about domotic. “yeah, you can light on your house with your raspberry pi”. Yes, your house can be a good subject to make for IOT things. For most of those kits, you have to make it all – from hardware to software.

Since last year, we began to see “home assistant” boxes like Amazon Alexa or Google Home, giving full power and control for any connected stuff. For developers, the message is quite clear : here is an SDK to extend those assistant technologies. With such power at finger tips, everyone wants its “Jarvis” at home (see Mark Zuckerberg’s Jarvis).

The next challenge for IT makers is not to make a gorgeous web application, a beautiful mobile app or make your house lighting with dots. The real thing is to bring technology where it can really solve problems, and where it is difficult to bring technology! This new way of interacting with systems (vocal conversations & commands), gives control in a different way : you don’t need any more physical device in your hand… but a vocal device somewhere around you

Catégories: Blog Société

Partagez la connaissance

Partagez BlogsdeDeveloppeurs.com sur les réseaux sociaux