Skip to content

Blogs de Développeurs: Aggrégateur de Blogs d'Informatique sur .NET, Java, PHP, Ruby, Agile, Gestion de Projet

Forum Logiciel

Forum Logiciel : diffusion de connaissance et d’informations sur toutes les activités liées au développement d’applications informatiques en entreprise.

ĂŠtre Agile - Thierry Cros
Syndiquer le contenu
Depuis que l'Agile existe. 2016-03-25T14:57:48+01:00 Thierry Gabriel Cros
Mis à jour : il y a 46 semaines 1 jour

IaaR !

ven, 03/04/2016 - 20:06

etre-agile.png IaaR ! est un acronyme :

  • Intention
  • Attention
  • Action
  • RĂ©pĂ©tition.

C'est un "protocole" de transformation qui fait appel aux trois maîtrises de la voie toltèque (Attention, Transformation, Intention).

Intention

D'abord poser une intention.
Respecter ces trois recommandations :

  • Visualisation++ : faire appel Ă  l'imagination pour visualiser une scène correspondant Ă  l'Ă©tat souhaitĂ© et atteint. Le "++" signifie que cette visualisation incorpore non seulement des images, Ă©galement des sons, des sensations... Bref fait appel Ă  plusieurs sens. Au-delĂ  de l'aspect sensoriel, cette visualisation crĂ©atrice possède une dimension Ă©motionnelle : l'esquisse d'un lĂ©ger sourire pourrait apparaitre sur le visage pendant cette visualisation crĂ©atrice ;
  • 100% d'accord : autrement dit "ZĂ©ro doute". Du cĂ´tĂ© du pratiquant c'est comme si c'Ă©tait dĂ©jĂ  fait dans le monde de l'Intention et qu'il restait simplement Ă  rĂ©ifier - rendre rĂ©elle - cette visualisation ;
  • UC 10 : Universe Compliant level 10 se souvenir simplement que nous sommes dans un monde soumis Ă  diffĂ©rentes lois (lĂ©galitĂ© du pays, lois physiques...) et que la rĂ©alisation de l'intention s'inscrit dans ces lois. UC 10 signifie ainsi que le rĂ©sultat dĂ©pend aussi de ces lois.
Attention

Alors, à quoi allons-nous prêter attention afin que cette Intention se réalise ?
Notre perception de la réalité est-elle suffisamment... réaliste ?
Quels indicateurs, quel management visuel, que "sur-veiller"...

Action

Si ce cadre fonctionne grâce à la force de l'Intention, il reste que nous sommes acteurs de la réalisation. Quelles actions envisageons-nous ?

Répétition

Probablement un ingrédient "secret" de ce processus : selon le changement, il est vain d'imaginer qu'une habitude engrammée pendant des décennies va disparaître subitement. Il faudra donc répéter... Et répéter encore jusqu'au succès.
D'autant plus que ce processus itératif offre un espace - bien connu des Agilistes - à la fois de feedback (l'inspection des Scrumiens) et d'amélioration.

Magie !

Lorsque je présente IaaR ! en formation ou accompagnement, j'insiste sur le côté "magique" de cette pratique, fortement inspirée par la voie toltèque telle qu'exprimée par Don Miguel Ruiz (IaaR est un acronyme que j'ai concocté à partir d'un protocole présenté par Don Miguel Ruiz).
Magique car elle fait appel à des "procédés psychologiques" peu ou pas connus généralement.
Magique car elle suppose un certain lâcher-prise, une confiance dans ce pouvoir de l'Intention.

Pratiquer !

Je ne peux que vous engager Ă  pratiquer IaaR !.
Démarrez par une intention simple, qui puisse se concrétiser dans la journée par exemple, pour vous entraîner à cette pratique.
Et faites confiance dans le pouvoir de votre Intention !
Intention ou Foi ou Amour.

teo-compressee.jpg

Toltèque Agile

Catégories: Blog Individuel

Agile en 2016

mer, 03/02/2016 - 08:47

etre-agile.png L'histoire continue... Un nouveau billet, ma vision de l'agile en 2016. Entre mutations, sacrifices et heureuses surprises.
Mais... Que signifie agile aujourd'hui ? Entre un manifeste tout autant historique qu'abandonné, pertinent sur le fond et obsolète sur la forme... Nous trouvons autant de définition de l'agile qu'il y a d'Agilistes.

Agile : qu'es aco ?

Je tente une définition, sous forme de mindmap, de ce qu'est pour moi l'agile aujourd'hui.

agileMindmap.jpg

Ce triptyque décrit

  • le domaine d'application
  • l'essence de l'agile
  • son intention.
VICA

Une traduction de l'acronyme anglais VUCA. Si l'origine est finalement la prise de conscience de la complexité du développement logiciel, c'est bien de volatilité, d'ambiguïté... Que nous parlons aussi.
Et comme notre monde est de plus en plus complexe, l'agile devient d plus en plus pertinent.
Cela pose la question de la première valeur agile : les personnes et leurs interactions plus que les processus et les outils. Lorsque le système est mieux maitrisé une approche qui priorise les "processus" redevient pertinente.

Empirique

L'image reprend les quatre axes qui me semblent essentiels dans une approche agile empirique. Grosso modo ce sont des principes de l'Extreme Programming.

Équilibres

Après une quinzaine d'années de pratiques j'en arrive à me dire que la finalité de l'agile c'est l'équilibre.

  • Valeur et qualitĂ© : apporter de la valeur aux Utilisateurs, Ă  l'organisation, sans sacrifier la qualitĂ© interne (ou maintenabilitĂ©) dans une lucragilitĂ© dĂ©viante ;
  • responsabilitĂ© et bien-ĂŞtre : l'hĂ©donisme Ă©tait inscrit dans l'agile dès le dĂ©but. Si certains parlent de "bonheur au travail' en ces temps de novlangue oĂą les mots perdent leur sens, je m'en tiens plutĂ´t au bien-ĂŞtre.



Et Toltèque Agile est mon nouveau site.

Agile en 2016 ?

Je constate sur le terrain plusieurs patterns qui reviennent régulièrement.
La qualité est bien souvent sacrifiée sur l'autel de la valeur ajoutée, elle-même malmenée (voir plus loin). Il m'arrive plusieurs fois par an d'entendre un discours tel que "nous faisons de l'agile sur ce produit depuis plusieurs années et nous avons de gros problèmes de qualité...".
De fait il s'agit bien souvent de Scrum et de sa vraie fausse bonne idée : la définition de fini.
Bien entendu, c'est une bonne idée... Lorsque ceux qui l'élaborent ont déjà une bonne notion de ce qu'est "fini" au sens professionnel du terme. Autrement dit, encore faut-il avoir conscience de la nécessité de code propre... Et de ce qu'est un code propre. Dieu merci, il existe des corpus tels que craftsmanship pour élever le niveau.

Valeur... Un glissement sémantique existe entre valeur et priorité. Trier un backlog par priorité, oui. Encore faut-il se poser la question de la qualité de la priorisation. Trop souvent, ce sont les classiques nécessités techniques et/ou fonctionnelles, les diminutions de risques... Qui dictent les priorités au détriment de la qualité.
Si en tant que Product Owner vous planifiez par story d'XP mais finalement avec une stratégie inchangée, êtes-vous vraiment agile ? Pour le moins, monitorez-vous la valeur métier produite (et stockée...) à chaque itération ?

Versions fréquentes... C'est une pratique emblématique de l'Extreme Programming, que l'on retrouve dans le premier principe agile. Or, le célébrissime 'produit partiel potentiel livrable" de Scrum est inconséquent. J'ai rencontré par exemple une équipe qui pratiquait Scrum tout en livrant une version par an... Scrum peut-être, agile certainement pas !

Valorisation des faiseurs... Si effectivement les équipes deviennent plus autonomes (voir toutefois la question du ScrumMaster), il reste que fondamentalement les commerciaux et autres managers sont généralement mieux payés et bénéficient de privilèges (places de parking, voitures de fonction...) que n'ont pas les Faiseurs... It's a long way...

ScrumMaster omniprésent : sans ouvrir le débat sur l'utlité d'un ScrumMaster, il faut quand même se poser la question de sa pertinence dans une équipe agile (je ne parle pas de Scrum). Les Dévelippeurs ont-ils besoin d'un ScrumMaster ? Quand leur réponse est oui, qui choisit la personne en charge de ce rôle ? Au final, ce rôle est-il compatible avec l'auto-organisation consubstantielle à l'agile dans son côté systématique ?

Les Managers deviennent agiles : bien souvent sans avoir la moindre idée de ce que cela signifie, bien au-delà des quelques gentilles pratiques du Management 3.0.

Il reste que l'agile se généralise. Quelle (grande) société aujourd'hui n'a pas expérimenté voire déployé l'agile ?
Peu à peu, la nécessité d'autonomiser les équipes grandit.
La gamification (je t'aime... Ma non troppo) détend un peu les relations. Les Managers prennent conscience que les personnes dans l'équipe sont des êtres humains avant d'être des ressources.

Dans cet ordre d'idée, la question du développement personnel (des Managers mais aussi de tout membre de l'équipe) se pose. Il n'est qu'à voir tous ces Coachs et autres spécialistes de la Mindfulness qui se précipitent vers nous.
Bref... Nous sommes au milieu du pont.
Ce Nouveau Monde que nous inventons est encore empreint de travers de l'ancien.
Mais la dynamique est bien en marche.

Catégories: Blog Individuel

"Exigence" : un terme vraiment agile ?

jeu, 02/11/2016 - 12:17

etre-agile.png Il vous arrive peut-être de lire ou d'entendre parler d'exigences dans un contexte agile. Avant d'indiquer pourquoi je crois que ce n'est pas très pertinent, je voudrais rappeler un postulat : les mots ont un sens. Non seulement un sens, une histoire.
Les exigences correspondent initialement Ă  une certaine technique d'expression de besoins.

Confusion entre expression de besoins et exigences

Que ce soit via

  • une liste d'exigences
  • une modĂ©lisation d'interactions en cas d'utilisation
  • un ensemble Ă©mergent de user stories de l'Extreme Programming
  • ...

Il s'agit bien d'exprimer des besoins. Autrement dit, le point commun à toutes ces techniques est leur finalité : exprimer des besoins.
Utiliser le terme "exigences" renvoie donc à cette technique ancienne basée sur des listes de besoins parfois classés en besoins fonctionnels, non-fonctionnels...

Exigence ?

Au-delà de l'aspect historique qui renvoie à des pratiques sensiblement différentes, ce terme d'exigence pose un problème sémantique.
La base d'une planification agile est qu'il existe, dans un environnement complexe, une variable d'ajustement des plans. Cette variable peut ĂŞtre

  • le budget
  • la date des livraisons
  • la qualitĂ© (en termes de maintenabilitĂ©, Ă©volutivitĂ©...)
  • le contenu.

Les méthodes agiles telles que XP recommandent de jouer plutôt sur le contenu.
Ce qui signifie que les besoins ne sont - par nature et de façon générale - pas des exigences au sens autoritaire et définitif du terme.

Conduite du changement

Mais je crois que "le pire" dans l'utilisation de ce terme est en terme de conduite de changement. À ce compte-là continuons d'utiliser "chef de projet" pour ScrumMaster ou bien lotissement pour les versions fréquentes mises en exploitation. Cela ne facilite pas la prise de conscience que nous évoquons des rôles, pratiques, principes radicalement différents.

Et donc...

Expression de besoins est le nom donné à cette activité. Remplacer "exigence" par "besoin" me semble donc plus pertinent, par exemple
outil d'expression de besoins plutôt que outils de gestion d'exigences lorsqu'il s'agit de gérer des stories.

Par ailleurs, les règles de gestion et autres "contraintes" à respecter sont reprises d'une part dans des tests d'acceptation (qui constituent une story tout autant que la carte) ou bien dans une définition de fini lorsqu'il s'agit d'éléments communs à plusieurs besoins.

Franchissons vraiment le pont vers la rive agile, ne restons pas au milieu !

Aigle

Catégories: Blog Individuel

Partagez la connaissance

Partagez BlogsdeDeveloppeurs.com sur les réseaux sociaux